Nos vins d’appellation Bordeaux Supérieur et Clairet

recolte et vinification vin bordeaux

Les Cépages

Nos vins de Bordeaux reflètent parfaitement la culture du vin à Bordeaux. En effet les cépages qui les composent sont : 60 % Merlot, 30% Cabernet Sauvignon, 10% Cabernet Franc.
Cépages vigoureux, taillés en « guillot double » à deux astes à plat à la bordelaise, de trois bourgeons chacune. Travaillée, dans la tradition, la vigne est contrainte de rechercher, en profondeur dans le sol, les éléments nécessaires à sa vitalité.
Tout ceci apporte une belle élégance à nos cuvées. Les millésimes nous rappellent seulement qu’aucune année ne se ressemble.

Les chevaux appartiennent à Charles Quignard, un jeune prestataire de service que j’ai eu la chance de connaître à son arrivée en Gironde il y a 4 ans, venant de sa Bretagne. Son travail consiste à cavaillonner et décavaillonner (chausser et déchausser) les rangs de vignes 4 fois par an. Plus aucun désherbant chimique.

La Vinification

La vendange se récolte à la main à l’optimum de la maturité dans un état sanitaire parfait. C’est ainsi que s’obtiennent des vins aromatiques et de garde.
La mise en cuve a lieu après l’éraflage et la macération préfermentaire dure de 5 à 6 jours. Pour une belle harmonie de nos cuvées, la fermentation se fait sous contrôle de la température et avec ses propres levures, pour conserver la typicité de ce terroir d’exception. La macération post-fermentaire varie de 2 à 3 semaines, selon les années.
La vinification a pour objectif de favoriser l’extraction des arômes fruités ainsi que d’obtenir une structure tannique longue et soyeuse en préservant la rondeur naturelle du vin.

travail sol vigne par des chevaux de labour

Château Thuron Tradition

Bordeaux Supérieur

Robe profonde, dense, chatoyante teintée d’un grenat prunus et ourlée de reflets fuchsia. Petite opacité avec léger voile en limpidité-turbidité.
Le bouquet dans son premier nez est une farandole de senteurs confiturées fruitées. Quelques notes florales s’égrènent également en tête. Le second nez dans son aération s’exprime et s’épanouit sur des tons chauds, tabac blond, fruits secs (figue, amande), cuir sur fond boisé pimenté d’épices d’où émergent la noix de muscade et la girofle.

La bouche est ample, charnue et généreuse avec des tanins bien présents et cependant fins et soyeux. Elle révèle des arômes de fruits noirs bien mûrs (mures, myrtilles, cassis) légèrement confiturés. On notera aussi son goût velouté très finement cacaoté et vanillé dans une finale longue et persistante qu’on aime garder.

Conseil : On appréciera ces vins aussi bien en entrée avec de la charcuterie ou du foie gras, que sur les viandes rouges, grillées ou rôties, le gibier à poil en civet, la venaison, le gibier à plume, bécasses, grives, canards et palombes et surtout la fameuse lamproie à la bordelaise. Ils s’apprécient beaucoup avec le chocolat et les desserts chocolatés.

Château Thuron Cuvée Prestige

Bordeaux Supérieur

Ce vin est élaboré à partir d’un choix des meilleurs raisins au moment des vendanges. Elevé en futs de chêne neufs, fabriqués avec des douelles de chêne de la forêt de Tronçais garantie d’origine, il est exceptionnel, digne de comparaison avec les plus grands crus du Bordelais.
‘Couleur rubis profond. Très bonne amplitude de nez avec des notes boisées réglissées, « goudronnées » sans déviation.’
‘En bouche, une élégance et une souplesse remarquables, supportées par une structure tannique harmonieuse et se terminant sur des notes torréfiées dans une finale persistante.’ Il s’agit d’un très joli vin !

L’élevage est fait en barriques de chêne pendant au moins 18 mois.

Château Saint Martin de Monphélix

Bordeaux Supérieur

Elevé en cuve pendant au moins 15 mois. Contrairement au Château Thuron ce vin n’est pas élevé en fûts de chêne ce qui en fait un produit différent pour ceux qui n’aiment pas les arômes boisés. Il est uniquement sur le fruit. Son prix de revient est moins élevé, mais ce n’est pas pour autant un vin inférieur. Affaire de goût…

Cattleya de Thuron

Bordeaux Clairet

Vin rouge clair, comme il se faisait au XIXème siècle et que les Anglais, principaux clients des vins de Bordeaux, appelaient « Claret ».

La macération sur les baies au début de la vinification ne dure que 3 à 4 jours. Alors on soutire le jus, le séparant des baies et on laisse terminer la fermentation alcoolique. la couleur et les tanins n’augmentent plus, au contraire des vins rouges. Le vin est plus clair, plus vif, plus fruité et se boit frais entre 5 et 8 degrés C. de température. Il accompagne merveilleusement toutes les cuisines, les fruits de mer et les poissons, les grillades et salades diverses et surtout les cuisines orientales et moyen orientales (Chine, Corée, Vietnam, Japon, Couscous, Tajines du Maghreb et Africaines, bref du monde entier. Le vin convivial des barbecues d’été.

C’est aussi un vin d’apéritif. « Un panier de fruits », un vrai régal.

C’est une appellation d’origine à part entière produite uniquement en Bordelais.